Portraits métiers

Métiers de la maintenance

Opérateur Voie ➕

David, multitâches sur les voies du tram 

Quel est ton parcours professionnel ?

Pendant 10 ans, j’ai travaillé en tant que métallier/serrurier dans une entreprise. En 2013, à l’arrivée de la 1ère ligne de tram, Keolis Tours recherchait principalement des soudeurs. J’ai alors intégré l’entreprise en tant qu’opérateur voie depuis 11 ans maintenant.

 

En quoi consiste ton métier ?

En tant qu’opérateur voie, on s’assure que la voie ferrée, celle du tram, soit fonctionnelle et donc exploitable dans son entièreté.

Une de nos plus grosses missions est la maintenance des moteurs d’aiguillage sur la voie ferrée. On intervient principalement de nuit et en binôme. Même si les aiguillages ne servent pas tout le temps, ils doivent être opérationnels tout de suite lorsqu’on en a besoin. En effet, ils permettent la gestion des tronçons sur la ligne de tram, pour éviter de la couper entièrement lors d’un accident par exemple.

Par mesure de sécurité, on fait également des mesures géométriques, notamment sur l’écartement des voies qui nous indiquent l’usure des aiguillages. On réalise aussi le nettoyage des voies avec la balayeuse. Pour maintenir celles-ci, on fait des marches à pied afin d’identifier les défauts que les rails ou les voies peuvent avoir.

 

As-tu un projet que tu souhaiterais nous partager ?

Nous accompagnons des entreprises extérieures sur des interventions permettant d’identifier les gros travaux à faire sur la ligne de tram, surtout à cause de l’usure du rail dans les courbes. Des robots viennent ensuite souder de la matière sur le rail usé. Il est ensuite meulé pour qu’il redevienne droit et lisse.

Ces interventions permettent de donner une seconde vie au rail et de ne pas le changer tout de suite. Elles peuvent être réalisées maximum 3 ou 4 fois au même endroit.

 

Qu'apprécies-tu le plus dans ton métier ?

J’aime trouver des solutions aux problèmes que l’on rencontre. C’est assez stimulant et j’apprécie le côté mécanique et manuel du métier.

 

Selon toi, quelles sont les qualités d’un bon opérateur voie ?

Être minutieux, il faut appliquer la maintenance à la lettre car ce sont des actions relevant de la sécurité.

Avoir un bon esprit d’équipe, on est assez complémentaire et on a d’ailleurs été réuni avec le service CFO (Courant Fort) car on peut s’entraider mutuellement.

Être réactif, car il faut trouver des solutions rapides et sécuritaires pour que les voies soient opérationnelles au plus vite.

 

Portrait chinois : si tu étais un outil, tu serais…

Toute la boîte à outils ! On est vraiment multitâches sur les voies.

Opérateur de maintenance tramway ➕

Vincent, couteau suisse de la maintenance tramway

Quel est ton parcours professionnel ?

Pendant 20 ans, j’ai travaillé en tant que technicien de maintenance SAV (Service Après-Vente) dans le secteur de l’industrie et des travaux publics. Souhaitant du changement, j’ai intégré Keolis Tours depuis 1 an, en tant qu’opérateur de maintenance tramway.

 

En quoi consiste ton métier ?

En tant qu’opérateur de maintenance tramway, je participe à l’entretien et au bon fonctionnement du tramway de Tours Métropole Val de Loire. Nous contribuons au confort du trajet des voyageurs mais aussi des conducteurs.

Nous sommes polyvalents, avec des tâches diverses et variées qui sont guidées par Loïc, notre chef d’équipe. Cela passe par le dépannage, la peinture, la carrosserie, ou encore le pelliculage des rames. On fait également de la maintenance préventive de manière régulière, pour éviter les accidents ou les dysfonctionnements.

 

As-tu un projet que tu souhaiterais nous partager ?

Pendant 2 ou 3 semaines, on apporte un coup de lifting à l’intérieur des rames. Peinture, sièges, mobilier : on remet tout à neuf. C’est un vrai travail d’équipe car la rame est très grande, plus de 43m de long. Nous réalisons ce projet de manière cyclique sur les rames qui en ont le plus besoin.

 

Qu'apprécies-tu le plus dans ton métier ?

Je peux conduire le tram pour le rentrer dans l’atelier de maintenance, et ça c’est vraiment un plus ! Et puis on s’entend tous bien dans l’équipe, ce qui contribue à une bonne ambiance.

 

Selon toi, quelles sont les qualités d’un bon opérateur de maintenance tramway ?

Être rigoureux, car on a la sécurité des conducteurs et des passagers entre nos mains.

Être curieux, on apprend beaucoup aux côtés de nos collègues, il y a de l’entraide et une bonne cohésion de groupe alors il ne faut pas hésiter à les solliciter lorsqu’on a un questionnement.

Être réactif, car il faut savoir apporter des solutions rapidement aux petits problèmes que l’on peut rencontrer au quotidien.

 

Portrait chinois : si tu étais un outil, tu serais…

Un couteau-suisse, car on fait beaucoup de choses différentes chaque jour !

Métiers des fonctions supports

Responsable de groupe ➕

Nicolas, maître Yoda des conducteurs

Quel est ton parcours professionnel ?

Après 12 ans de conduite dans le transport de voyageurs, je suis arrivé en 2001 à Keolis Tours en tant que conducteur. Je suis ensuite devenu responsable de groupe en 2003 et j’ai obtenu ma 2ème casquette de formateur des conducteurs en 2005. A l’arrivée du tram en 2013, je me suis formé pour être habilité à la conduite du tramway puis pour former les conducteurs.

 

En quoi consiste ton métier ?

En tant que responsable de groupe, notre objectif est d’accompagner les conducteurs pour qu’ils puissent assurer un service de qualité aux clients. Mon poste est polyvalent puisque je réalise des missions de manager, de formateur mais aussi dites de postes fixes.

  • Manager un groupe d'une vingtaine de conducteurs, c’est les suivre et les accompagner si besoin dans l’amélioration des différents critères de qualité de service (ponctualité en ligne, éco-conduite, sinistralité, absentéisme, gestion des caisses, réclamations clients).

  • Assurer des missions dites de postes fixes, cela représente des interventions sur le réseau, avec un véhicule équipé et prêt à intervenir en cas d’accident ou autre. Mais aussi la gestion de prise de service des conducteurs, pour s’assurer qu’ils sont présents et prêts à partir sur le terrain.

 

As-tu un projet que tu souhaiterais nous partager ?

A l’arrivée du tram en 2013, je suis parti me former à Bordeaux pour obtenir l’habilitation tramway. En effet, il n’y avait pas de formation existante à Tours. Ensuite, pendant 6 mois, on a dû créer l’entièreté de la formation conducteur tramway. Aujourd’hui, on en a formé plus de 300. C’est un projet de carrière dont je suis très fier car nous sommes vraiment partis de zéro.

 

Qu'apprécies-tu le plus dans ton métier ?

Ce qui est intéressant, c’est la diversité des métiers et le fait que l’on touche à tout, mais toujours en lien avec la qualité de service rendue aux clients. J’aime aussi le côté relationnel et la proximité que l’on a avec notre groupe de conducteurs.

 

Selon toi, quelles sont les qualités d’un bon responsable de groupe ?

Avoir un bon relationnel, car il faut pouvoir assurer une proximité et une disponibilité avec les conducteurs que l’on manage.

Avoir une bonne capacité d'analyse, que ce soit dans le suivi des conducteurs et de leur qualité de service mais aussi d’être toujours dans la quête de solution et d’amélioration.

Être rigoureux et organisé, car on a plein de missions différentes et de choses à gérer. Il faut bien s’organiser pour être efficace.

 

Portrait chinois : si tu étais un arrêt de tram, tu serais…

Le palais des sports, sur la ligne A, car je suis un très grand fan du hockey sur glace et donc du club des Remparts de Tours !